Aller au contenu
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

Vous êtes ici : Accueil > Rubriques > Satirique

CRFPA : entre qualité de formation et darwinisme par l'argent

Caricature Satirique (METTRE TEXTE ORDI) p18.jpg
Tu es en droit ? Tu adores les série Suits ou Better Call Saul ? Ou tu veux simplement faire paisir à papa et maman ? La profession d'avocat est faite pour toi ! Le choix de carrière idéal pour faire comprendre au monde comme tu es original. Tout votre entourage vous appellera Maître et la robe la plus chère de votre dressing sera impropre à toutes soirées entre amis. Alors où est ce qu'on signe ?

Prends donc le temps de lire ces lignes, apprenti ténor. Peut-être n'es-tu pas sans savoir que récemment, plusieurs réformes sont venues modifier - voir compromettre - ton avenir d'auxiliaire de justice ?


En effet et qu'on se le dise, vous êtes trop nombreux à avoir eu cette brillante, mais un poil paresseuse, idée de viser l'avocature. Il semble que l'étudiant moderne ait une nette tendance à se passionner dès lors il s'agit d'effets de manche et des libertés fondamentales des dealeurs de shit.


Personne ne vous l'avouera donc, mais la surpopulation des avocats n'a d'égale que celle qu'on retrouve dans le milieu carcéral. À croire que plus on a d'avocats, moins ils sont bons à éviter la prison à leurs clients. Mais que la justice française se rassure, le Conseil National des Barreaux veille au grain ! On vous explique le menu :


D'abord l'entrée. Et par entrée, on entend le cerbère du barreau, le sphinx de vos études, l'écharde dans votre gros orteil : le CERFPA.


L'examen d'entrée aux écoles d'avocat, souvent passé, rarement validé, voit sa garniture d'épreuves épicées s'enrichir. La comparaison avec la cuisine mexicaine semble opportune puisqu'après 30 minutes de tête à tête avec le jury, vous aurez probablement les larmes aux yeux. Le but : trouver la faille dans vos nerfs émoussés par plusieurs nuits blanches de révision post-dépressives. Même Rocky a connu la défaite, champion !


Mais n'imaginez pas vous lever déjà de table. Il ne s'agit pas du genre de repas que l'on quitte après une simple salade. Le plan principal vous prendra au bas mot deux ans de digestion.


Oui, ton marathon pour l'obtention du grade de bac + 5, et la fierté aux repas de famille qui en découle, n'est pas l'aboutissement de ta formation.


Le CNB, qui ne te veut que du bien, vient de proposer à la Chancellerie, une prolongation de 6 mois de formation en tant qu'avocat référendaire. Quelle est donc cette étrange maladie pronominale qu'on vient ajuster à ce si noble métier ? C'est tout simplement une façon de dire au monde entier que tu es de la caste inférieure :


Soyez gentil avec lui, il ne sait pas ce qu'il fait après tout. La possibilité d'imposer un bavoir pour les premières plaidoiries est encore à l'étude.  


Vous êtes encore là ? Vous n'avez toujours pas changé d'avis ? Il n'est pas trop tard pour rappeler vos amis de lycée et d'ouvrir ce fameux bar donc vous parliez tant. Non ? Dans ce cas, l'addition garçon !


Les 2 ans de formation que vous devrez suivre après l'université et qui vous donneront à peine le droit d'être appelé "Maître discount" vous coûteront  au bas mot 3 000 € soit un prix de base multiplié par deux. Et pour information : c'est un plancher, pas un plafond. On marche sur la tête n'est-ce pas ? Il s'agit là encore de s'assurer de la détermination des futures pousses qui feront tourner les rouages majestueux du noble appareil judiciaire. Des rouages incrustés de pierres précieuses pour un appareil digne des plus belles ploutocraties. Et non, la maison ne fait pas crédit.

 

Jimmy McGill 


  • twitter
  • facebook
  • google
Partager cette page