Aller au contenu
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

Vous êtes ici : Accueil > Rubriques > Vie Universitaire

La plume du Capitole : le concours de piges du Décodé va commencer!

Marc et Nicolas, co-fondateurs du concours de la plume du Capitole
Chers lecteurs et chères lectrices, en ce début d'année 2017, nous vous invitons à découvrir et participer au premier concours de piges du journal étudiant « Le Décodé » !

De quoi s'agit-il ?
 
   En septembre, nous nous sommes rencontrés pour évoquer le manque de pigistes et de motivation des étudiants pour écrire dans le journal. Or celui-ci ne relevait pas d'un manque de compétences mais plutôt d'une certaine réserve de leur part. Voilà pourquoi nous avons pensé qu'un concours permettrait aux étudiants de s'exprimer plus librement. De cette manière, ils pourraient développer et améliorer leurs compétences à l'écrit en restant dans un cadre universitaire. Notamment en ce qui concerne la recherche bibliographique ou l'argumentation pour l'écriture des articles. Ainsi, le concours peut apparaître comme un bon outil pour l'épanouissement de ces compétences universitaires.
 
Comment se déroule le concours ?
 
C'est un concours ouvert à tous ! L'idée principale du concours est de donner la possibilité aux étudiants de sortir de leur domaine d'étude. Ainsi un étudiant en économie s'intéressant à des problématiques juridiques pourrait traiter de thèmes doctrinaux ou de l’actualité, et un étudiant en droit  passionné d'histoire ou de géopolitique pourrait évoquer un conflit actuel ou plus largement travailler sur la diplomatie.
 
Concernant la procédure, les inscriptions seront ouvertes dès la fin des examens, le 15 janvier. Elles seront clôturées le 5 février. À cette date, un message sera renvoyé à chaque participant pour confirmer leur inscription. De là, ils auront un mois pour nous envoyer un article pour février puis mars, il y aura donc deux piges dans la même rubrique.
 
Pour la sélection, celle-ci se fera par un jury aux membres variés. À la fois des professionnels, des professeurs de droit, des journalistes ainsi que des membres du Décodé. N'ayez crainte en ce qui concerne le  jugement : les membres du jury n'auront pas les mêmes compétences, les mêmes goûts, ou les mêmes opinions.  Leurs avis respectifs porteront donc davantage sur la qualité de l'article que son les idées dégagées ou sensibilité de leur auteur. C'est la pluralité des points de vue qui va créer la richesse du jugement - ce que nous avons recherché ! Au début, nous avons pensé exclusivement aux membres du Décodé, or ce n'était pas possible, nous restons des étudiants et un avis extérieur semblait tout aussi pertinent. Pour cette raison, il fallait des avis professionnels d'où la recherche de professeurs et de journalistes motivés pour y participer.
 
Enfin, les articles du concours feront l'objet que d'une publication numérique. Un même auteur peut très bien écrire pour la version papier du journal tout en participant au concours de piges. Le Décodé conserve quoi qu'il arrive l'ensemble des productions dans ses propres archives. Vos écrits ne sont donc pas perdus à l’issue du concours !
 
Quels sont les partenaires du concours ?
 
À la recherche de personnes ou d'organismes extérieurs prêts à travailler avec nous et à remettre des récompenses aux gagnants, nous avons trouvé des partenaires variés et enthousiasmés. Tout d'abord dans un cadre culturel par le biais du cinéma! Les salles d'art et essai l'ABC et l'Utopia participent ! De même, la librairie des lois ! Ces partenaires récompenseront les rubriques “culture” et “satirique”. À côté, des partenaires étudiants ont accepté d'y participer ainsi que certains professeurs pour délivrer une  récompense surprise ! Pour les partenaires étudiants ce sera “vie toulousaine” et “facstory”, et enfin, pour les récompenses des professeurs elles concerneront les rubriques “juridique” et “international”.
 
Pourquoi avoir créé ce concours?
 
L'objectif est de laisser la parole aux étudiants. Nous sommes peu ou prou vingt milles sur le campus de l’UT1 et, si évidemment nous renforçons nos compétences techniques dans nos domaines d'étude respectifs, il est aussi enrichissant d'en développer de nouvelles en exploitant par la plume nos goûts, passions, etc. Cela peut se matérialiser par la rédaction  d'un article ou d'un billet d'humeur à propos de problèmes variés.  Il s'agit avant tout d'un excellent moyen pour les étudiants de travailler sur d'autres thèmes que celui de leurs études. De la sorte ça sera un complément utile au seul apport de l'université ! Celle-ci nous apprend à réfléchir, argumenter, rechercher. Dès lors écrire un article, c’est réinvestir ce que nous apprend l'université et dans le cadre d’une application pratique et ludique.
 
De nouveaux projets pour améliorer l'expression étudiante ?
 
Depuis deux ans, le Décodé organise régulièrement des cafés-débat favorisant de fait la rencontre et l’échange entre professeurs, étudiants et personnel de l'administration, et il en ressort que tous apprécient leurs passages aux cafés-débat. L'objectif du journal n'est pas de faire de chaque étudiant un simple spectateur mais un acteur de la vie universitaire. De très nombreux projets sont en préparation afin de laisser toujours davantage la parole aux étudiants (ainsi qu’aux professeurs) et de motiver l'enrichissement personnel et la culture générale de chacun. 
 
En conclusion ?
 
Nous encourageons tout le monde à participer, le concours étant ouvert à tous les étudiants ! Mais une chose est à préciser : on peut participer et ne pas nécessairement gagner, c’est une évidence. La chose n’est pas négative ! En effet, grâce à ce concours, l'étudiant pourra s'entraîner à écrire, à organiser sa pensée et surtout, être lu. La plus grande récompense sera finalement de pouvoir être lu par l'ensemble de la communauté universitaire (étudiants, enseignants et membres de l'administration).
 
Alors ne retenez qu'un seul mot : AJC (Agissez) ! C'est une chance pour chacun d'y participer et  de s'épanouir dans cette expérience!
 
Co-fondateurs du concours « la plume du Capitole »
Marc PAEZ
Nicolas SEEBOLD
 

  • twitter
  • facebook
  • google
Partager cette page