Aller au contenu
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

Vous êtes ici : Accueil > Rubriques > Culture

Toulouse sur son 31 pour l’ESOF 2018, venez voir la science en rose !

Culture p.14-15.jpg
Toulouse, ville de Science et des sciences. En effet, fin 2014, annoncé par EuroScience et le Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur, la ville gagne son label de Cité Européenne de la Science pour 2018, permettant pour la première fois à la France d’organiser ce forum (ESOF, EuroScience Open Forum).

Toulouse, ville de Science et des sciences. En effet, fin 2014, annoncé par EuroScience et le Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur, la ville gagne son label de Cité Européenne de la Science pour 2018, permettant pour la première fois à la France d’organiser ce forum (ESOF, EuroScience Open Forum).
 
Voilà une bonne raison de découvrir quelles furent les découvertes scientifiques les plus importantes au cours de l’histoire récente de notre bonne Ville Rose, et pourquoi elle est un des vecteurs de la Science de notre pays.
 
En 2012, un planétologue Toulousain, Olivier Mousis, collaborateur dans une équipe américano-française d’astronomes, participe à la découverte de la désormais célèbre « Planète en Diamant » dénommée 55-Cancri-e.
 
L’année suivante en 2013, une équipe du Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse, qui associe INSERM, CNRS et Université Toulouse III Paul Sabatier, découvre que le cholestérol aurait des vertus anticancéreuses, alors même qu’en 2012, le prestigieux Grand Prix de Cancérologie de l’Académie des Sciences avait été remis à Jean-Philippe Girard, Directeur de Recherche à l’INSERM, pour ses travaux et découvertes révolutionnaires sur les vaisseaux sanguins.
 
En 2016 enfin, quelques découvertes viennent confirmer que Toulouse mérite son titre : la découverte d’un énorme basculement de la surface de Mars par rapport à son noyau il y 3 à 3,5 milliards d’années, nous en apprenant plus sur l’histoire de la Planète Rouge ; la découverte d’un petit organisme unicellulaire pouvant « apprendre » (faculté nommée « habituation ») pouvant nous aider à faire la lumière sur la capacité d’apprentissage des êtres dépourvus de système nerveux ayant vécu durant la préhistoire ; la participation de Toulouse aux travaux sur l’impact sanitaire et météorologique de la pollution en Afrique de l’Ouest.
 
Assurément, la science peut servir à d’autres domaines. Elle peut par exemple se mettre au service de la culture. Un exemple : remontons dans les années 60 - 70, durant lesquelles des fouilles archéologiques furent effectuées près de Toulouse, où des traces d’une ville fortifiée, d’un réseau de routes primitives et d’un temple ont été exhumées : La Vieille-Toulouse Gauloise. Site sur lequel de récentes fouilles, en 2007, permirent de révéler des puits, une forge et des amphores, ainsi que, dans un autre secteur du site archéologique, des traces de constructions de maisons. La datation des objets anciens est une affaire de science, cela permet de lever un peu le voile sur le passé de nos ancêtres.
 
L’ESOF, en Juillet 2018, propose des activités ludiques et culturelles permettant au grand public de découvrir la Science. Pourquoi faire découvrir la Science ? Pour la partager avec les assoiffés de savoir, mais aussi montrer que la science, n’est pas qu’une affaire mystérieuse réservée à quelques initiés et hors de portée de tous les profanes.
 
Le forum s’étend sur 6 jours entre le 7 et le 15 Juillet, et se composera de divers volets :
 
  • Un volet scientifique qui comprendra des séminaires, ateliers et débats ayant pour thème les dernières avancées de la Recherche, menés par des scientifiques reconnus de par le Monde entier ;
 
  • Un volet « Science & Business » qui sera une plateforme d’échange d’idées sur la création d’entreprises et les développements économiques issus des innovations technologiques ;
 
  • Un volet Carrières qui réunira jeunes doctorants et chercheurs avec les organismes de formation et les acteurs industriels autour des enjeux et perspectives de carrières scientifiques en Europe ;
 
  • Un volet politique sur les stratégies de recherches et d’innovation ;
 
Le Festival « Science dans la Ville» ; Composé d’activités ludiques et de manifestations scientifiques, qui se dérouleront dans les quartiers de la ville de Toulouse, en s’appuyant sur les personnalités présentes à l’occasion d’ESOF.​
 
A côté, vous pourrez trouver un salon professionnel avec les acteurs principaux de la Recherche en Europe ; un programme évènementiel composé de temps protocolaires et de moments conviviaux entre participants avec une cérémonie d’ouverture, un dîner, une soirée festive ainsi qu’une cérémonie de clôture ; divers évènements satellites, dans la période proche de l’ESO, proposés par les organisateurs européens en profitant de la dynamique créée par le forum.
 
Promouvoir la science, c’est montrer que tout le monde peut accéder à ces connaissances, que tout le monde peut se cultiver, que tout le monde doit se cultiver. Promouvoir la science, c’est promouvoir la connaissance, et promouvoir la connaissance, c’est promouvoir le progrès.
 
Vivien Murguet, avec l’aide de Pierre-Henri Vignoles
 

  • twitter
  • facebook
  • google
Partager cette page