Aller au contenu
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

Vous êtes ici : Accueil > Rubriques > Satirique

La rubrique nécrologique annuelle du Décodé

Croix
Mesdames, messieurs les lecteurs, bonne année ! Bonne santé ! Plein de joie et bonnes résolutions... . Mon œil ouais. Cessons ce déni collectif tourné aveuglement vers l'avenir.

Parce que le passé pue, braves gens, et pas l'odeur d'un mauvais gratin oublié au four, non. Le passé sent plutôt comme un colossale tas de cadavres décomposés. Oui, l'année 2016 a été catastrophique : une hécatombe massive de célébrités d'origines et statuts divers et variés. Alors, à l'instar de celui qui était jusqu'à peu le plus ancien joueur des All Black encore en vie, Walter ARYUS (mort le 19 octobre), mettez vos plus déprimants habits noirs, sortez votre tête des mauvais jours (je sais pas moi, pensez à votre semestre), aujourd'hui, on fait l'inventaire des corps morts. 
 
Et puisqu'ils viennent toujours en premier, on va commencer par les précoces (#Tagtonex), ceux du mois de janvier. Musiciens dans la vie, et pas grand chose dans la mort, c'est donc David BOWIE (le 10 janvier) et Michel DELPECH (le 2 janvier) qui ouvre cette danse macabre, en ayant eu l'impolitesse de passer avant les femmes et les enfants, Shame on you. À l'inverse, on aura une pensée bienveillante pour Alan RICKMAN (le 14 janvier), dixit le professeur Severus ROGUES, mort en entraînant avec lui sa collègue, le professeur MACGONAGALL. Puisque oui, Claude CHANTAL, la doubleuse française de l'ex-directrice de la seule meilleure école que l'UT1, nous a quitté le 8 février dernier. Mais pas d'inquiétude messieurs, la dame doublant également le personnage de KRILLIN de Dragon Ball, il ne tient qu'à vous de la ramener à la vie en réunissant vos sept boules de cristal. 
 
D'ailleurs, il convient de s'arrêter un temps sur vous, les hommes (avec le petit h). L'année fut ô combien difficile pour certain, avec la mort de l'idole de beaucoup Cassius Marcellus CLAY, décédé le 3 juin. Mais si, vous savez ! CLAY ! Grand, costaud et atteint de la maladie de Parkinson ! Mohamed ALI, bande d'ignares ! Un détour par le sport me permet d'ailleurs de vous faire le packaging onze-de-légende, avec les joueurs de l'équipe brésilienne de football, morts dans le crash survenu à Chapecoense le 28 novembre. Qui pense encore que 2016 était une bonne année ? 
 
Vous mesdames ? Mais non, rassurez vous, de la chair morte, vous en aurez aussi ! D'abord, George MICHAEL, auteur de votre chanson préférée, Wake me up before you go-go, mort ironiquement un 25 décembre. Pratique, puisque sa chanson, Last Chrismas I give you my heart sera finalement transformée en autobiographie. Ah, et pendant qu'on y est, vos chances de vous faire draguer en boîte aussi sont mortes. En effet, en 2017, quand un beau mâle éméché viendra vous dire langoureusement : "T'as de beaux yeux, tu sais ?" C'est à un cadavre qu'il vous comparera ! Quel sex-appeal mesdames. Et si vous pensiez vous réfugier dans votre enfance à la recherche d'un peu de réconfort, qu'à cela ne tienne ! Entre William SALICE, l'inventeur du Kinder surprise et Tyrus WONG, le père de Bambi, l'année 2016 offre du traumatisme pour tous les âges (ne faites pas les malins, on sait tous que déjà, la mort de la mère du cervidé avait fait de vous un tueur de masse en puissance).
 
Bref, vous aurez compris : 2016 fut un grand cru et il serait ambitieux de penser que j'ai le temps de traiter tous vos tas d'asticots préférés. Mais heureusement, c'est presque fini. Il ne reste plus qu'à nous donner rendez-vous prochainement, à l'enterrement de la Princesse Leia, pour soutenir sa dernière famille : Chewbacca. On espère que la météo y sera clémente puisque, d'abord, le wookie mouillé ça pue et ensuite parce que personne ne sera là pour chanter sous la pluie. Surtout pas Debbie REYNOLDS, si c'était trop subtil pour vous.  
 

  • twitter
  • facebook
  • google
Partager cette page

 Auteur de l'article : 
Le Père Lachaise