Aller au contenu
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

Vous êtes ici : Accueil

le 23 novembre 2022
octobre 2022
Internet et culture : une alliance efficace

Définir la culture c’est prendre en compte son aspect sociologique mais aussi son aspect individuel. En effet si on s’intéresse à la définition qu’apporte le dictionnaire Larousse on s’aperçoit que le concept de culture est lié à l’aspect intellectuel,  en ce qui concerne « l’enrichissement de l’esprit par les  connaissances » mais aussi la culture est un concept sociologique car il comprend l’ensemble de coutumes et idéologies d’un groupe essentiel de la société. Les supports culturels sont  longtemps restés stables à travers la littérature, la peinture, la musique et le théâtre.  Cependant l’apparition de la radio, la télévision et plus récemment  internet, a   généré des débats sur la légitimité de ces derniers en tant que supports culturels. L’initiative du pass culture qui s’étend dès 12 ans aux 18 ans bien clore ces débats car elle permet aux bénéficiaires d’utiliser ce  budget pour souscrire des abonnements à la presse numérique, et des plateformes de musique en streaming. En permettant cet accès le pass culture regroupe sous un même pied d’égalité les supports traditionnels de culture et les supports modernes. Cependant la diffusion de la culture sur internet s’étend au-delà de ce qui est compris dans le pass culture.  

   

La radio et la  télévision sont des médias maintenant traditionnels tandis qu’internet est encore en cours d’acceptation. Il paraît donc d’avantage plus automatique dans l’esprit collectif d’allier littérature musique et théâtre avec la radio et la télévision qu’avec internet. Cela est aussi le cas pour le suivi de l’actualité qui s’est longtemps effectué uniquement à travers les journaux en support papier, la radio et la télévision.  Bien que  ces médias culturels traditionnels persistent facilement, il est important de reconnaître  qu’internet est aujourd’hui ancré dans la culture populaire. Certains influencers issus des médias tels que YouTube ou Twitch sont passés de créateurs de contenu, occasionnellement regardés, à des vrais icônes de jeunesse. On peut certes leur reprocher des fautes de conduites par diverses polémiques à certains mais on doit toutefois leur accorder une chance à ceux qui s’efforcent pour donner un contenu sérieux tout en restant faciles à comprendre.

En effet, certains créateurs de contenu  utilisent son  moyen de diffusion de contenu pour inculquer leurs connaissances contribuant ainsi à l’accroissement de la culture de leurs spectateurs. Grâce à ce type de contenu on observe une cohésion croissante entre internet et les autres supports culturels (radio, livres etc.). Des plateformes comme YouTube Twitch ou Tik Tok,  ou des réseaux sociaux comme Facebook, servent aussi à diffuser du contenu à des fins éducatifs. Avec les moyens offerts par internet on peut créer de nouveaux concepts pour enseigner. Le langage sur internet est plus informel. Il est certes prudent d’éviter un langage trop vulgaire. En prenant en compte cela on retrouve des contenus qui s’adaptent plus facilement aux goûts des spectateurs et facilitent la compréhension des leçons que le créateur de contenu veut transmettre.

Internet est un bon média pour diffuser du contenu culturel. Les créateurs de contenu sont davantage plus libres pour choisir le style et le format de leur contenu, ce qui offre une plus grande variété bien plus adaptée aux préférences des spectateurs. Ainsi on retrouve des chaînes YouTube avec un format éducatif mais plus éloigné de la formalité pédagogique comme, c’est le cas des chaînes de Doc Seven et Dr Nozman, ou à l’inverse plus proches, comme c’est le cas de la chaîne de Nota Bene. Ce format plus libre rompt avec la distanciation très souvent présente entre le professeur et l’élève, le spectateur se sent plus proche du créateur de contenu. Le créateur en question est libre d’utiliser un langage moins technique, si l’explication ne le requiert pas. De cette façon l’explication est plus compréhensible pour un plus grand nombre de personnes.  Dans le cas des chaînes mentionnées plus haut l’essence de son contenu ne s’éloigne pas trop de quelque chose qui peut être expliqué en cours, cependant ce qui les différencie est l’emploi d’un langage moins technique et donc plus proche du spectateur. En employant ce langage, l'écart entre spectateur et créateur de contenu diminue, entraînant davantage un intérêt croissant par le sujet traité, lequel semble plus abordable. Cela est le cas aussi pour certains des autres supports présents sur internet.

La diffusion de la culture sur internet ne se base pas uniquement sur les vidéos. La culture peut aussi trouver un support dans les différentes pages web, forums et blogs. La diffusion de culture passe aussi par les supports numériques de presse. Internet est un média mobile. Il bénéficie de moyens qui lui sont propres et aussi de ceux qui appartiennent aux médias plus traditionnels. Il est actuellement facile de trouver sur internet sa chaîne de radio ou de  télévision et son journal  préféré  tout comme il est facile de se renseigner sur un sujet en particulier à l’aide de Wikipédia ou d’un blog.  

Internet apparaît donc comme l’évolution de l’Agora Grecque. De la même façon qu’à l’Agora s’y trouvaient un ensemble de philosophes disposés à partager leurs connaissances à ceux qui l’écoutaient, sur internet on peut partager son savoir à celui qui veut l’apprendre que ce soit à travers des encyclopédies  comme Wikipédia ou bien à travers de petits blogs rédigés par une seule personne. Avec internet la connaissance autrefois exclusive est d’avantage à portée de tous. On a la possibilité de traiter et débattre avec une plus grande liberté sur des sujets traitant des enjeux globaux. Un exemple de cela est la création par RSF (Reporters sans Frontières) sur un serveur Minecraft d’une bibliothèque appelée «The uncensored Library. Cette création permet d’informer sur la liberté d’expression et honorer ainsi la mémoire des journalistes poursuivis par des régimes où la liberté d’expression est fortement limitée. Internet est un progrès, ne le sous-estimons pas.

Ivan Garcia Vargas



En appuyant sur le bouton "j'accepte" vous nous autorisez à déposer des cookies afin de mesurer l'audience de notre site. Ces données sont à notre seul usage et ne sont pas communiquées.
Consultez notre politique relative aux cookies