Aller au contenu
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

Vous êtes ici : Accueil > Rubriques > Satirique

Doublant un caddie par la droite, il se fait verbaliser

Pressé pour faire ses courses, qui n'a jamais osé doubler un caddie par la droite ? Peu avant les fêtes de Noël, Jean en a doublé un. Non sans conséquences.

Sa montre affichait 17h. Son calendrier de l'Avent, samedi 24 décembre. Après avoir avalé son avant-dernier (déjà!) chocolat lors du goûter, Jean se rend au supermarché le plus proche pour acheter les futurs cadeaux.

Comme à son habitude, il se rend au magasin habituel qui ferme exclusivement à 18h. Serein malgré tout, il se dit qu'il lui reste du temps. Sauf qu'en route il croise sa mamie, sa cousine, son ex, son meilleur ami. Et son lapin. Il n'en croit pas ses yeux. L'horloge tourne. Une mauvaise situation a priori : il est pressé. Mais il ne croit pas qu'il en existe de bonnes ou mauvaises. Il pourrait se dire que la vie est d'abord faite de rencontres, mais il n'a pas le temps.

Une fois sur les lieux destinés, il s'empresse de détacher un caddie et fonce vers l'intérieur du supermarché. Sauf qu'il se fait flasher une fois. Puis deux. Quand bien même il ne comprend pas, il continue.

Le voilà à l'entrée. 30 minutes lui restent pour répondre à ses objectifs. C'est alors qu'il accélère le pas et se met à doubler n'importe qui, n'importe comment. Par la droite, par la gauche, entre les jambes. C'en est trop. Il se fait poursuivre par deux flics, rollers aux pieds.

Pressé, il se rend au rayon jouets en zigzaguant entre chaque caddie. Mais attention, bien qu'allant très vite, il marche seulement d'un beau pas long et fluide, ce qui est une qualité requise dans un supermarché. "Bien marcher nécessite une bonne foulée" explique même l'osthéopathe Jacques Alain-Lachant, "ce qui permet au corps de se soutenir lui-même". Peu importe, Jean continue tout droit à un carrefour du magasin et grille brutalement la priorité à droite d'un individu pour gagner du temps. "J'optimisme" se lance-t-il en traversant ce carrefour, express un tant soi peu.

Néanmoins, les personnes à ses trousses parviennent à le rattraper et le verbalisent. Pour sa défense il évoque, en vain, le nom du magasin et chantonne "avec Leclerc, vous savez que vous prendrez moins cher". L'amende sera de 25€ ; ajoutée de 30 pour avoir doublé par la droite.

Bien que déboussolé, il commence par achever ses courses et finit par trouver les cadeaux pour ses proches. Pour dénicher les meilleurs marques, une vraie stratégie a été mise en place : "bien se repérer pour bien acheter".

Il se dirige alors vers les caisses du magasin. Le paiement se passe sans encombre. Calmement, il range ses achats dans le caddie et s'apprête à le ranger. Mais se laisse aller et téléphone en le conduisant...


Fabien Peronnet

 

 

 

 

 

 

 


  • twitter
  • facebook
Partager cette page


En appuyant sur le bouton "j'accepte" vous nous autorisez à déposer des cookies afin de mesurer l'audience de notre site. Ces données sont à notre seul usage et ne sont pas communiquées.
Consultez notre politique relative aux cookies